Un programme dynamique et ambitieux en faveur de l'emploi et de la qualification des jeunes Saint-Paulois

Publié le par Huguette Bello

Une jeunesse saint-pauloise en quête d’avenir et une ancienne municipalité sans aucune politique d'insertion

 

Nous avons programmé une série d’actions en faveur de la qualification et de l’emploi des jeunes demandeurs d’emploi

 

 

Une grande partie de la jeunesse saint-pauloise affronte le marché du travail avec des handicaps certains.

Dés la sortie de l’école primaire, les résultats scolaires moyens sont inférieurs à ceux de La Réunion qui sont déjà en dessous de la moyenne en français et équivalent à la moyenne en mathématiques.

A la sortie du collège, la situation ne s’est pas améliorée. La moitié des collégiens est orientée en formation professionnelle, malheureusement plus par défaut que par choix.

Les conseils en orientation et la connaissance des métiers ne sont pas suffisamment développés.

 

Il est nécessaire de rappeler quelques données objectives de la situation difficile de la jeunesse :

  •   Objectif du Département de 700 enfants par collège non atteint,  soit un déficit de 2 collèges,
  •    Faibles résultats au Brevet des Collèges : 9.3/20 à Saint-Paul, à La Réunion : 9.6/20,
  •   62 % des collégiens sont boursiers,
  •   Fréquente sortie du système scolaire sans diplôme ou qualification (16 %, Réunion),
  •    2 808 jeunes de moins de 25 ans inscrits au Pôle Emploi dont 300 déjà parents en mars 2009,
  •    10 500 jeunes inscrits à la Mission Locale dont 2 100 en recherche active dont 50 % de niveau CAP-BEP et 1 200 inscriptions de jeunes sans emploi chaque année.

 

Face à un tel constat, nous avons élaboré un programme d’action comportant :

  • Une obligation d’amélioration de la qualification pour tous les emplois aidés de la Commune destinés aux jeunes,
  • Des chantiers école pour (re) mettre les jeunes au travail et leur permettre de développer des compétences dans le bâtiment, les espaces naturels, la propreté urbaine,  l’énergie solaire, …
  • Un soutien à l’économie solidaire notamment dans le recyclage des textiles, dans l’hôtellerie-restauration, dans la petite enfance, dans la culture, …

 

Tout a été mis en place par  la nouvelle équipe puisque l’ancien conseil municipal n’avait aucune politique d’insertion et, par conséquent,  aucun personnel dédié. 

Des professionnels compétents et les partenaires ont été mobilisés
sur le sujet :
Au total, ce sont plus de 10 chantiers de rénovation de bâtiments, de sentiers et pose de panneaux solaires, …  pouvant accueillir une douzaine de personnes pendant un à deux ans.

Ce sont aussi des mises en situation professionnelle dans des champs plus originaux comme l’hôtellerie, la restauration, la culture, … dans 4 chantiers pour 12 personnes sur plusieurs années (ateliers permanents).

 

Partant du constat qu’il est absolument nécessaire qu’un jeune ayant achevé ses études ait une expérience professionnelle qualifiante d’au moins un an entre 16 et 25 ans, un objectif de mise en situation professionnelle d’environ 2 000 jeunes dont la moitié d’un niveau égal ou inférieur au niveau V pour une durée d’au moins un an a été retenu, en plus du travail déjà mené par la mission locale et le Pôle Emploi.

 

Dés son retour à la mairie, l’équipe municipale de "pour Saint-P aul de toutes nos Forces" poursuivra l’exploration d’autres pistes pour détecter des gisements d’emploi et de qualification et poursuivra la mise en œuvre de ce programme afin de ne pas faire du chômage des jeunes une fatalité.

 

 

Publié dans Social-Santé

Commenter cet article

AGATHE BOINETTE 24/08/2009 06:11

bjr nou seron solidaire et gagnant dans votre élection vous pouvez conter sur nou.bjrné

Huguette Bello 24/08/2009 18:47



L'avenir de Saint-Paul est entre vos mains. Prenez-en soin !



François le Saint-Paulois pas François le Français de SAV sur Canal 22/08/2009 17:54

Comment cela aurait-il pu être possible quand on constate qu’à Saint-Paul l’embauche d’une personne de Fleurimont dans une cantine du Guillaume ou d’un garçon de cour qui habite à Bellemène dans une école de Bois-Rouge provoque toujours un tollé que ce soit chez le personnel du coin ou chez les parents d’élève souvent chômeurs dont les yeux sont rivés sur ces postes ? On peut bien se demander qui peut croire à ces rumeurs pré-électorales

"François le Saint-Paulois" pas "François le Français "de SAV sur Canal 22/08/2009 15:57

Comment cela aurait-il pu être possible quand on constate qu’à Saint-Paul l’embauche d’une personne de Fleurimont dans une cantine du Guillaume ou d’un garçon de cour qui habite à Bellemène dans une école de Bois-Rouge provoque toujours un tollé que ce soit chez le personnel du coin ou chez les parents d’élève souvent chômeurs dont les yeux sont rivés sur ces postes ? On peut bien se demander qui peut croire à ces rumeurs pré-électorales ?

Tous Saint-Paulois 22/08/2009 15:21

Il se colporte une rumeur selon laquelle des embauches massives ont été effectuées par la mairie en faveur d’étrangers venus d’ailleurs…du Port, de La Possession…

Tout en sachant d’où viennent ces rumeurs et dans quel but elles sont colportées, il est important d’indiquer pourquoi elles n’ont pas de fondement.

En effet, depuis 1971 les communes du Port et de la Possession sont à gauche. Elles n’ont pas attendu que Mme BELLO soit maire de la commune de Saint-Paul pour que leurs concitoyens trouvent du travail.