Pas question d'enclave écologique pour des privilégiés ou de noyer 40 hectares de foncier !

Publié le par Huguette Bello

 

L’ouverture de la bretelle de la RN1 vers le quartier Jacquot à l’Etang est un événement que la population de ce secteur attend depuis plusieurs années. Cette ouverture s’accompagnera de la rénovation des voiries existantes, de la sécurisation des intersections et de la création de voies pour les bus et pour les vélos. J’ai souhaité que ces travaux se fassent dans les meilleurs délais, c’est-à-dire avant la saison des pluies tant redoutée par les habitants du quartier. C’est pourquoi, ils seront achevés en 2009.


Par ailleurs, et toujours dans le cadre de l’aménagement du territoire, l'implantation de la station d’épuration de Cambaie est en bonne voie. L’enquête publique lancée en juin dernier a été conclue par un avis favorable du Commissaire Enquêteur. Cet équipement est indispensable à une Commune comme la nôtre compte tenu de ses 102 000 habitants. Il permettra non seulement de répondre à l’urgence de la situation, mais aussi de mettre en œuvre une politique ambitieuse de création de logements dans laquelle s’est inscrite notre majorité.


Ces logements se répartiront sur le territoire communal en général et sur la zone Cambaie en particulier. Les études actuellement en cours nous permettront de définir un projet cohérent et structurant pour la Commune. Cependant, à aucun moment, il ne s’agira de créer une enclave écologique pour des privilégiés ou de noyer 40 hectares comme le préconise un Alain Bénard gaspilleur et peu soucieux de préserver le foncier si rare aujourd’hui. Le passage de tram-train à cet endroit permettra de créer une ville moderne accessible à tous les citoyens.

 

Ce sujet m’amène à vous parler du Plan Local d’Urbanisme : dès notre arrivée à la mairie j’ai personnellement veillé à ce que ce document de planification indispensable et incontournable pour chaque Commune soit mis en œuvre dans les meilleurs délais. Il n’est plus acceptable aujourd’hui d’avoir pour référence pour l’aménagement du territoire communal un document datant de 1990 ! Soit vieux de plus de 18 ans. Dans ce cadre, les élus de la Commission Aménagement ainsi que les services ont tout mis en œuvre afin de définir une nouvelle méthode de travail, d’adapter les relations de travail avec les experts et de proposer un calendrier de travail cohérent.

Commenter cet article