Nous déclarons la guerre aux bidonvilles et au logement insalubre pour le bien être des habitants

Publié le par Huguette Bello

 

 

Nous déclarons la guerre aux bidonvilles

 

Eradiquer les poches d’insalubrité en périphérie du centre ville où de nombreux habitants vivent encore dans des conditions indignes est une de nos priorités. Tandis que l’ancienne majorité a toujours fermé les yeux sur le triste sort de ces familles, nous avons engagé une étude de faisabilité d’une opération de Résorption de l’habitat insalubre RHI multi-sites.

 

Près de 2 400 bidonvilles sont recensés sur Saint-Paul.
Nous estimons que de telles situations ne peuvent plus durer. Elles ne doivent plus exister. De fait, nous avons engagé un vaste projet d’éradication des logements insalubres. Notamment en centre ville et dans sa périphérie où nous avons commandé une étude. Les enquêtes de terrain menées de mars à mai 2009 sur les secteurs de Ti l’Armoire, Poule D’Eau, Viramoutou, l’Étang et Cap Marianne ont mis en évidence 73 logements dont la plupart sont en mauvais état (56 % soit 41 logements).  Quelque 39 de ces logements (soit 53 %) sont en bois sous tôle.. En outre, le quart des résidents sont des occupants sans titre, alors que 52 % d’entre eux ne sont propriétaires que du logement. Une telle situation ne peut plus perdurer. Nous allons tout mettre en œuvre afin de redonner toute leur dignité à ces familles trop longtemps ignorées. 

 

Un équilibre à préserver

 

Souvent les parcelles appartiennent à la municipalité. Seuls 20 % des habitants sont à la fois propriétaires du sol et du logement, tandis que 4% sont locataires.

Cette étude de faisabilité de la RHI menée avec la DDE et la SEDRE met en évidence un besoin évident de décohabitation pour nombre de familles dont la plupart habite ces secteurs depuis plus trente ans. Trente et un ménages sont ainsi en situation de surpopulation ou de promiscuité (48 %).

Par ailleurs, certains ménages n’ont ni salle de bain, ni toilettes. Ou alors quand les habitations en sont équipées, elles sont en mauvais état. Cette situation est à nos yeux insoutenables. Pourtant, il ressort que la population est bien ancrée dans le quartier et qu’elle s’y sent bien. Un bien-être ponctué par de bonnes relations de voisinage.
Le projet de RHI que nous nous engageons à concrétiser sera mené en concertation avec les habitants et prendra en compte tous ces paramètres. Sans bouleverser l’équilibre existant. En prenant en compte les liens sociaux, les relations d’entraide, des activités qui font exister ces populations.

Outre la périphérie du centre ville, notre équipe s’est attachée à faire accélérer le chantier de RHI Bouillon ou plus de cent familles intégreront un logement décent. Le projet regroupe 44 logements évolutifs sociaux (LES), 15 Logements locatifs sociaux (LLS), ainsi que des améliorations de l’existant et des parcelles en lots libres. Il a été présenté à la population à plusieurs reprises.


Nous poursuivrons notre action pour que les familles saint-pauloises vivent dans la dignité.

 

 

 

Publié dans Logement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article