Enfin une procédure sérieuse d'élaboration du Plan Local d’Urbanisme, après plusieurs décennies d’irresponsabilité

Publié le par Huguette Bello

Soucieux de doter au plus vite la Commune de Saint-Paul d’un document d’urbanisme cohérent avec les enjeux de développement, nous avons activé le Projet d’aménagement et de développement durable (PADD). Il s’agit d’une étape incontournable du Plan local d’urbanisme en cours d’élaboration après plusieurs décennies d’immobilisme.


Il n’est plus possible d’administrer la collectivité sur la base de documents datant de 1990. C’est pour cette raison que nous nous sommes attachés, dès notre arrivée à la Mairie, à mettre en chantier ce dossier qui conditionne l’aménagement du territoire. Contrairement à l’ancienne majorité, notre équipe a vu l'urgence de doter Saint-Paul d’un PLU afin de répondre efficacement à la gestion du territoire qui couvre plus de 24 000 hectares, et aux besoins des Saint-Paulois en attente de logements.


En à peine un an, nous avons organisé déjà plusieurs réunions avec le sous-préfet, les représentants de la Région, du Département, de la Diren, de la DDE, ... et l’ensemble des partenaires. Notre souci a été de tout mettre en œuvre afin d'étudier sérieusement et de répondre au plus vite aux 1 800 demandes de déclassements de terrains recensées en mairie soit 3 400 parcelles identifiées.

Nous espérons poursuivre sur notre lancée car nous estimons plus que urgent de débloquer la situation, afin de répondre au besoin d’espaces des activités économiques, agricoles, commerciales et urbaines.

Ce projet d’aménagement auquel nous sommes vraiment attachés, contrairement à nos prédécesseurs, fait état de six « bassins de vie » :

-         le centre-ville élargi à Savannah et Cambaie

-         Plateau Caillou, Fleurimont, Eperon

-         le littoral balnéaire

-         le Guillaume,

-         La Saline,

-         La Plaine Bois-de-Nèfles

 

Des secteurs que nous allons réellement prendre en compte dans le cadre de l’élaboration du Plan local d’urbanisme. Et, entre 2009 et 2020, période de validité du PLU, nous prenons l’engagement de faire construire 13 000 logements. Ils ne seront pas de trop pour faire face à l’augmentation attendue de 20 000 à 30 000 habitants. Nous veillerons à un aménagement équilibré entre chaque bassin de vie. Ainsi seront réalisés :

3 000 logements en centre ville et autant à Cambaie, 1 200 au niveau du littoral balnéaire, 2 000 sur la Saline, autant à La Plaine/Bois-de-Nèfles et 1 800 sur le Guillaume.

 

En panne depuis trop longtemps déjà, le PLU que nous avons (re) lancé aboutira dés que l'équipe "Pour Saint-Paul de toutes nos forces" se verra renouveler la confiance des Saint-Paulois.

Commenter cet article

Pas xénophobe ni égoïste ! 17/09/2009 06:41

vous êtes xénophobe, vous n'aimez pas les gens venus d'une autre ville ! c'est incroyable d'être comme cela au 21ème siècle ! donc votre fils ne pourra pas épouser une dyonisienne ou une Portoise car elle est une étrangère et ne pourra pas venir habiter à Saint-Paul ! et croyez-vous que vous serez dans votre famille à l'abri de tout du chômage ? un jour vos enfants ou petits enfants auront besoin d'un toit et les logements sociaux SHLMR sont là pour cela !

lol 12/09/2009 18:43

S'il faut faire des logements comme au Port (des cages de lapin) pour emmener la délinquance sur St Paul laisse tomber on n'en veut pas, on préfère les LTS, LES ou RHI (av ec les gens de St Paul et non d'ailleurs)mais s'il vous plait pas de BARRE HLM comme au Port. Regarder Plateau Caillou (l'erreur du passé), nous dans lé haut nous n'en voulons pas, nous voulons vivre tranquillement, avec lé gens du secteur et non ceux qui viennent d'ailleurs (en dehors de la Commune).

corre fabienne 10/09/2009 19:50

merci de bien vouloir enfin prendre au sérieux les besoins fondamentaux des st paulois qui attendent désespérément de pouvoir réaliser leur projet de vie : un toit c'est tout.A quand un entretien afin de vous exposer mes doléances ? merci à l'avance.