Politique culturelle : Stop à l'imprévoyance financière et à la sur-dépense en salaires et en fonctionnement d'hier, recentrage sur les actions culturelles

Publié le par Huguette Bello

Dissolution de la SEM DINA MARGABIM


Nous avons procédé à la dissolution de cette SEM, chargée de la gestion de la   spectacles Leconte de Lisle. Cet acte marque l’échec de l’ancienne majorité en matière de politique culturelle, en même temps qu’elle témoigne d’une gestion discutable des fonds publics de sa part. Tout dans les salaires de quelques uns, presque rien dans la diffusion culturelle !


En effet, toutes les études qui ont été menées sur le devenir de cette SEM indiquent que :

- dès la mise en place de la SEM, compte tenu de la capacité de la salle, il était vain d’espérer un quelconque équilibre de la structure de gestion ;

- le million d’euros injecté par l'ancienne majorité en compte courant était voué à fondre comme neige au soleil dès lors que la délégation de service public tant promise n’était pas conclue. L’ancienne majorité n’a rien fait pour sauver la structure. Déverser les deniers publics n’a jamais suffi à créer une dynamisme culturelle digne de ce nom.

 

Face aux déficits importants et successifs accumulés du temps de l'ancienne majorité, nous avons voulu préserver les intérêts de la Commune. C’est dans ce cadre que nous avons mis en œuvre les conclusions de l’expertise mandatée par la mairie qui préconisait une dissolution anticipée de la SEM DINA MARGABIM. Inutile de nous accuser de défaire ce qui a été fait quand on s’est montré si imprévoyant avec l’argent du contribuable, quand on a été si léger avec les exigences de la politique culturelle.

 

La concertation avec les acteurs culturels et la direction culturelle que nous avons mise en place, permettront de définir et d’impulser la Culture pour tous sur notre territoire. C’est là un projet d’une grande gravité qui demande une réflexion solide et une large concertation. C’est le sens même de l’existence commune que porte un projet culturel : chacun de ceux qu’il concerne a le droit d’y apporter sa pierre.

 

 

Publié dans Culture

Commenter cet article