Les grands axes sur lesquels nous avons construit notre projet d’aménagement et de développement durable

Publié le par Huguette Bello

 

Notre Projet d’aménagement et de développement durable (PADD), première étape politique  de notre futur Plan local d’urbanisme (PLU) a été examiné le 6 février 2009 en conseil municipal. 

 

Il s’agissait bien d’une étape politique au sens noble du terme car nous avions, à travers notre projet d’aménagement et de développement durable, à nous prononcer sur les grandes orientations d’aménagement qui vont déterminer le Saint-Paul de demain.

 

Quelle vision devons-nous avoir de notre vaste territoire communal, avec ses atouts et ses contraintes ?

Quelle place doit-on réserver au logement, aux activités économiques de production ou de services ?

Comment préserver, mettre en valeur, voire magnifier nos espaces naturels ? Telles sont les quelques grandes questions auxquelles le PADD qui a été présenté, au début de cette année, tente de répondre.

 

Ce PADD a été bâti autour de 3 axes du développement durable et la déclinaison de 14 grands principes d’aménagement : cette architecture illustre  notre volonté de mettre le Saint-Paulois au cœur du développement, au cœur de notre projet de ville.

 

Nous devons en effet promouvoir un développement socialement équilibré. Compte tenu de sa superficie et de la diversité de ses territoires, Saint-Paul n’est pas une commune comme les autres. Les six bassins de vie que nous avons déterminés, auxquels s'ajoute un territoire constitué des Hauts, correspondent à une réalité existante. La collectivité a pour obligation d’apporter, à chacun de nos concitoyens quelle que soit son adresse, une réponse équitable en termes de service public.

 

 

En développant un urbanisme de centralités, un urbanisme multipolaires, nous voulons donner à chacun la possibilité d'être à proximité d’une crèche, de pouvoir faire du sport, d’accéder aux services administratifs sans faire de longs déplacements, de pouvoir se loger dans son quartier, de prétendre à un emploi dans des zones d’activités identifiées dans les bassins de vie…

 

Notre deuxième objectif vise à favoriser un développement économique réparti sur le territoire.

Les prochains changements au niveau de la route des Tamarins ou de Cambaie offriront de réelles opportunités de création d'activités et d’emplois. Saint-Paul mettra ainsi en avant ses atouts économiques,  nombreux mais qui n'ont jamais été valorisés. Cette évolution doit être mise à profit pour rapprocher l’habitat de l’emploi.

 

Par ailleurs, les nouveaux périmètres irrigués offriront des gains de productivité à nos agriculteurs et des possibilités de diversification et de culture bio. Les terres agricoles seront enfin de véritables opportunités économiques que nous devrons protéger du mitage. Pour toutes ces raisons, je suis persuadée que nous arriverons à discuter en bonne intelligence avec le Département à propos du Projet d’Intérêt Général relatif à l’irrigation, afin de prendre en compte la situation de l’urbanisation existante.

 

Quant au développement touristique, nous savons que plus de 50% des hébergements seront construits sur le territoire de notre commune. C’est dans ce cadre que notre intervention sur la station balnéaire tendra à maîtriser la pression en termes de construction de logements spéculatifs tout en insistant sur la nécessaire mixité sociale et en privilégiant le développement de l’économie touristique. C’est à ce prix que nous réussirons aussi à préserver le milieu naturel du lagon.

 

Enfin, notre troisième objectif est de préserver et de valoriser le capital environnemental et patrimonial de notre territoire au profit de chacun des bassins de vie.

 

Nous le savons, Saint-Paul est doté d’un milieu naturel très riche. Ces espaces seront bien sûr sauvegardés, mais nos concitoyens pourront également en disposer comme espaces de loisirs et de découverte.

 

Tels sont les grands axes sur lesquels nous avons construit notre projet d’aménagement et de développement durable et que je soumets au débat que je souhaite riche de vos contributions.

 

A partir des débats sur le Projet d’aménagement et de développement durable (PADD) et des observations, sont établis les orientations d’aménagement ainsi que le rapport de présentation, le zonage et le règlement des zones pour un arrêt du projet de PLU.
Ce projet de PLU est ensuite soumis à avis des personnes publiques puis à une enquête publique ou tous les administrés peuvent intervenir.


Ces différentes étapes franchies, "Pour Saint-Paul de toutes nos forces"  réunie en assemblée municipale peut alors approuver le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de Saint-Paul.

Avec vous et pour vous, nous finaliserons le PLU de Saint-Paul.

Commenter cet article

Tamponnaise 22/08/2009 13:20

J'aimerais avoir dans ma commune une réflexion aussi mûre mais malheureusement le Tampon en est encore et seulement à changer de sens de circulation en centre ville, pour le reste nu attann nu attann i voit pas venir...

Nathalie M. 21/08/2009 22:03

Mme BELLO, bonjour et merci de nous proposer cet espace de dialogue.
En espérant que mon post ne sera pas rejeté.

Pouvez-vous me dire en toutes sincérité votre positionnement sur la Maison des Civilisations. MERCI.

Huguette Bello 22/08/2009 13:02



Comme vous le savez, la MCUR est un projet initié par le Conseil Régional et non pas par la Ville de Saint-Paul.

Même s'il est prévu de l'implanter sur le territoire de la commune de Saint-Paul, ce ne sont donc pas les prochaines élections municipales qui détermineront les conditons de réalisation de ce
programme.

Je ne manquerai pas néanmoins de m'exprimer prochainement et bien sûr sincèrement sur ce sujet.