Honneur et respect à ceux qui se sont engagés dans la lutte pour la liberté

Publié le par Huguette Bello

 



J'ai voulu que  la Section locale des Anciens Combattants et Victimes de Guerre de la Ville de Saint-Paul trouve en notre équipe municipale un partenaire attentif et présent lors de toutes les "manifestations patriotiques".


J'ai en effet veillé à ce que nous soyons rassemblés à chaque date officielle autour de la stèle, pour perpétuer le souvenir de tous ceux qui ont donné leur vie pour la liberté.

Ces moments de commémoration, de partage et d'union pour se souvenir, sont importants pour moi.

Car se souvenir, c’est porter son regard, son cœur et sa raison sur un acte passé et c’est toujours avec une sincère émotion que je pense aux innombrables victimes des guerres mondiales, aux disparus mais aussi à ceux qui en sont revenus, marqués à jamais dans leur mémoire et dans leur chair par les atrocités de cette guerre.

 

Nous pouvons imaginer la souffrance et les privations endurées par les familles qui ont un jour vu partir sur le front, un époux, un compagnon, un père, un frère… les angoisses de l’attente et la douleur d’apprendre que ces êtres chers ne reviendraient plus. 


J'ai tenu lors de ces dates de commémoration à saluer leur courage, leur abnégation, leur sens du sacrifice et du devoir.

 

Car c’est malheureusement l’horreur de la guerre qui permet, a posteriori, d’apprécier la paix et c’est cet immense sacrifice humain qui montre la préciosité de la vie et rien n’est plus précieux que la vie.

 

Tous ceux qui se sont engagés, à un moment donné de leur vie dans la lutte pour la liberté, le savent et en savent le prix.

Les Anciens Combattants et Victimes de Guerre de la Ville de Saint-Paul  font partie de ceux là et je leur ai témoigné le profond respect de notre équipe municipale chaque fois que l'occasion m'en a été donnée.

 

Le cauchemar de la guerre est inscrit dans notre mémoire collective et il guide nos actes et nos paroles afin que nous soyons attentifs au monde qui nous entoure et que nous mettions tout en œuvre pour préserver l’équilibre de la paix.

 

Nous savons tous combien cet équilibre est fragile, et nous en prenons encore plus la mesure à travers tous les conflits qui déchirent encore le monde aujourd’hui.

 

C’est pourquoi à chaque moment de souvenir, j'ai réaffirmé mon attachement à des valeurs qui sont essentielles pour l’équilibre de notre société. Elles sont fondées sur le respect, la tolérance, la notion d’humanité et de fraternité.

 

Tous ces principes qui ont forgé notre esprit de citoyenneté, sont un héritage précieux que nous devons léguer aux jeunes générations afin qu’elles puissent construire un monde plus juste, plus solidaire, plus fraternel.

 

La conservation de la mémoire est sans doute l’une des meilleures façons de se protéger de la folie des hommes et de repousser le spectre de la guerre. Elle participe à l’ouvrage de paix.

 

Nous devons tirer les leçons des errances du passé, et cultiver la sagesse transmise par nos anciens afin de contribuer à la construction de ce monde meilleur auquel nous aspirons tous.

 

Commenter cet article