Préambule du CONSEIL MUNICIPAL DU 30 JANVIER 2009

Publié le par Huguette Bello

 

Exposé introductif de Huguette Bello.


" Mesdames, Messieurs, Chers Collègues, bonjour !



C’est avec beaucoup de plaisir que je vous souhaite la bienvenue à ce premier conseil municipal de l’année 2009. Cette année qui débute revêt une importance majeure pour la mise en œuvre de notre programme. En effet, si 2008 a été pour nous l’occasion de prendre connaissance des dossiers qui nous attendent et de nous familiariser avec les rouages de l’administration communale, 2009 devra être l’année de lancement et de mise en œuvre des grands projets stratégiques de notre mandat.



L’axe majeur de notre conseil de ce jour réside précisément dans la validation de nos orientations budgétaires. Vous le savez, l’année qui commence s’inscrit hélas ! dans un contexte de crise financière mondiale dont les incidences n’épargnent pas le niveau local. Il nous faudra tenir compte de la baisse du pouvoir d’achat de nos concitoyens, mais aussi de la raréfaction de nos recettes fiscales et, malgré tout cela, trouver les moyens d’améliorer la vie des Saint-Paulois en mettant en œuvre nos programmes d’investissement.


L’exercice, vous en conviendrez, n’est pas des plus faciles.


Par rapport aux exercices précédents, la situation financière de notre commune s’est malgré tout améliorée en 2008. C’est ainsi que l’évolution de nos dépenses de fonctionnement est plus faible que celle de nos recettes. Nous avons également réalisé des économies sensibles sur certains postes significatifs, comme ce qu’on appelle les « frais de bouche », une baisse de près de 31% a été enregistrée, soit une économie en valeur absolue de l’ordre de 723 000 €. Il en a été de même pour les consommations d’eau, pour les frais de communication…



En matière d’investissement, nous avons pu mener à bien beaucoup de chantiers, cela malgré une conjoncture difficile. Nous avons fait mieux qu’en 2007, avec un montant global de 31 millions, soit 7 millions de plus qu’en 2007.



Cependant, nos charges de fonctionnement, et notamment de personnel, restent élevées : elles ne représentent pas moins de 68,8% de nos dépenses réelles.



Naturellement, dans un tel contexte, notre équipe s’attellera quand même à mettre en place le programme d’actions sur la base duquel les Saint-Paulois nous ont accordé leur confiance en mars 2008. C’est sur cette base que les orientations budgétaires de cette année ont été définies. Elles s’articulent autour des six grands axes de notre campagne:


-          Structurer nos quartiers au sein d’une commune équilibrée ;

-          Mettre en place des actions destinées aux citoyens de tous les âges ;

-          Réaliser la déconcentration communale ;

-          Dynamiser le développement économique et favoriser la création d’emplois ;

-          Préserver notre environnement en mettant l’accent sur l’écologie ;

-          Enfin, puisque nous sommes une ville jeune et dynamique, valoriser nos talents.



En ce qui concerne la structuration de nos quartiers et de notre Commune, cette année sera marquée par l’approbation du Plan Local d’Urbanisme (PLU). Notre volonté est de doter enfin notre ville d’un ensemble de règles visant à assurer un développement harmonieux de son territoire. L’approbation de ce document est programmée pour la fin de l’année, lorsque toutes les phases de validation auront été accomplies.



De même, notre forte volonté de combler le retard de Saint-Paul en matière de logements sociaux sera servie non seulement par une politique foncière ambitieuse, mais aussi par la réalisation de différentes zones d’aménagement concertées (ZAC) et de résorption de l’habitat insalubre (RHI). Ce Conseil sera l’occasion pour nous de valider un certain nombre de garanties d’emprunt destinées à mener à bien cette ambition. En 2009, nous prévoyons de livrer 372 logements sociaux.



Le cadre de vie est une exigence pour tous. Nous porterons une attention particulière à l’embellissement et à l’aménagement paysager de nos espaces publics, et aussi à la protection de notre faune et de notre flore endémiques. Ce travail s’accompagnera d’un effort attentif pour sensibiliser la population au respect de l’environnement.



Nous souhaitons enfin doter les Saint-Paulois d’un réseau de voiries communales qui réponde à leurs attentes, ainsi que d’un réseau d’électricité et d’éclairage public plus satisfaisant. Parallèlement, un effort particulier sera demandé aux services en vue de limiter les consommations électriques.


Faut-il le rappeler ? Les Saint-Paulois sont au cœur de nos préoccupations, des plus jeunes aux plus anciens. Pour les plus jeunes, nous développerons un réseau de structures d’accueil destinées à la petite enfance, et nous engagerons l’étude de maîtrise d’œuvre de la garderie de l’Etang.


Nous offrirons à nos jeunes trois nouvelles structures d’accueil (Alambic du Guillaume, Hôtel du Maïdo, Centre de vacances de Saint-Gilles), qui étaient jusqu’ici à l’abandon et inexploitées.


Nous renforcerons également nos actions auprès de nos scolaires, au niveau des équipements (construction de préau, blocs sanitaires, extension d’école, ...), au niveau du soutien scolaire par l’intermédiaire de la caisse des écoles et enfin par une amélioration du service de restauration scolaire tant au niveau de l’équilibre des repas que du matériel de cuisson.


Pour les personnes âgées, nous nous efforcerons de développer les services à la personne. Nous le ferons en liaison avec le CCAS, mais aussi en favorisant la mise en place d’actions qui leur soient destinées.



Pour rapprocher l’action municipale des citoyens, notre équipe s’attachera à mener à bien une politique de déconcentration communale. C’est dans ce cadre que s’inscrira notre politique de réhabilitation des mairies annexes, avec comme corollaire le développement de plates-formes de services qui permettront aux Saint-Paulois d’entreprendre, directement auprès de leur mairie annexe, les démarches administratives de base. Les employés communaux ne seront pas oubliés. Nous souhaitons les aider à parvenir à une plus grande professionnalisation, notamment en leur proposant des objectifs dans le cadre de projets de service, et en établissant avec eux un nouveau contrat de confiance.



La réussite de nos projets, ne l’oublions pas, passe nécessairement par des ressources financières. A l’heure où nos charges augmentent, encore alourdies par des erreurs de gestion commises par l’ancienne équipe -la non adhésion aux Assedic, notamment-, il nous faut rendre notre territoire plus attractif au secteur économique et envisager sérieusement d’ouvrir certains de nos sites à des utilisations privées qui généreront des recettes.


Notre zone balnéaire fera l’objet d’une réflexion nouvelle. Nous ouvrirons des chantiers destinés à donner une nouvelle image, plus attractive, de Saint-Gilles. Compte tenu de l’impact de cette zone, des partenariats seront envisagés, tant avec le secteur public qu’avec le secteur privé.


Je vous rassure. Le développement ne se fera pas aux dépens de notre environnement. Notre souhait est d’utiliser au mieux l’énergie solaire en vue de réduire la production énergétique fossile. L’eau est également au cœur de nos préoccupations. Avec notre fermier, et sur la base d’un dialogue soutenu empreint de respect, un vaste travail sera entrepris sur tout notre réseau pour résorber les fuites et mettre fin au gaspillage. De même, la commune continuera à moderniser son réseau d’adduction et de distribution d’eau potable.



Enfin, le site de l’Etang Saint-Paul sera l’objet d’une attention toute particulière. Notre volonté est de gérer ce site exceptionnel tant en termes d’environnement qu’en termes d’image, dans le cadre d’un partenariat qu’il conviendra de finaliser en 2009, et qui regroupera les services de l’Etat et du Conseil Général.


Le dernier axe concerne le développement des talents des Saint-Paulois. Berceau du peuplement de l’île, Saint-Paul doit reconnaître et exprimer tout son potentiel culturel et sportif, cela d’autant plus que sa population est jeune. Nous allons rénover les bibliothèques existantes et engagerons une étude sur une véritable médiathèque en centre ville. Nous voulons offrir à nos jeunes le goût de lire, et leur donner accès aux supports culturels modernes. Nous soutiendrons les actions théâtrales, la musique, la danse. L’Espace Leconte de Lisle sera ouvert. Il sera un outil décisif au service de l’expression artistique.


Nous n’oublierons pas le sport. L’effort sera porté sur la réhabilitation de plusieurs de nos installations sportives. Nous devons fournir aux Saint-Paulois des équipements corrects. Conformément à la volonté qui en a été manifestée en 2008, l’Office Municipal de l’Animation et de la Promotion du Sport (OMAPS), fédérateur du mouvement sportif saint-paulois, sera le fer de lance de notre politique sportive.

 

L’ensemble de tous ces projets guidera nos actions en 2009 voire au-delà.


Pour 2009, et compte tenu de la situation de crise, nous nous obligeons à ne pas augmenter nos taux d’imposition.


Notre budget 2009 devrait s’établir autour de 140 millions d’euros en fonctionnement adossé à un objectif d’investissement de l’ordre de 40 millions d’euros, hors remboursement en capital de la dette et restes à réaliser de l’exercice 2008.


Nous comptons sur vous tous ici présents, administratifs et élus, pour que tous ces projets voient le jour. Puisse, en 2009, notre ville tenir le cap qu’elle s’est choisi, et marcher d’un pas soutenu vers un horizon digne de ses ambitions.

Je vous remercie. "

 

Commenter cet article