Préambule du CONSEIL MUNICIPAL DU 26 FEVRIER 2009

Publié le par Huguette Bello

 

Exposé introductif de Huguette Bello.

   

" Mesdames, Messieurs et chers collègues, je vous souhaite la bienvenue à ce Conseil municipal.


Au cours de l’Assemblée du mois de janvier, nous avons été amenés à valider les orientations budgétaires de l’année 2009, déclinées autour de six grands axes. Notre Conseil de ce jour nous donne l’occasion d’illustrer leur mise en œuvre.

 

Comme vous le savez, nous avons souhaité promouvoir les talents de la jeunesse saint-pauloise, notamment dans le domaine sportif. Cette volonté se concrétise aujourd’hui par l’approbation de trois bourses destinées à permettre à des jeunes sportifs de Saint-Paul de participer à des compétitions de niveau national ou européen. Nous souhaitons ainsi favoriser l’accès de nos jeunes à des compétitions de haut niveau et leur permettre, par ce biais, de nourrir des ambitions à hauteur de leurs capacités. Ainsi, la Commune de Saint-Paul sera-t-elle fièrement représentée aux championnats de France d’athlétisme et de force athlétique, de même qu’au championnat d’Europe de kickboxing. Souhaitons à ces athlètes la réussite qu’ils méritent.



Afin de développer notre politique culturelle, et puisque la Commune assure désormais la gestion directe de l’Espace Leconte de Lisle, il est souhaitable que cet équipement soit mis à la disposition des différents intervenants dans ce domaine. Ainsi cet espace pourra-t-il servir aussi bien à des représentations théâtrales qu’à des spectacles de danse ou à des projections d’œuvres cinématographiques. Avec, de surcroît, des recettes à la clé pour la Municipalité. Notre volonté est  d’offrir au public saint-paulois et aux professionnels de la culture un espace confortable et accueillant où puissent s’exprimer les facettes d’une culture que nous souhaitons à la portée du plus grand nombre.



Vous savez aussi que nous souhaitons mener une politique active en matière de logements sociaux. Cette volonté est d’autant plus forte que nous connaissons actuellement une crise économique et sociale grave. Afin que la réalisation des différentes opérations n’accuse pas de retard inutile et pénalisant pour les familles dans l’attente d’un logement, nous serons amenés à nous prononcer sur un certain nombre de garanties d’emprunt, nécessaires à la réussite de ces projets. Pour réaliser ces projets qui nous tiennent à cœur, il ne faut pas oublier que les réserves foncières sont un préalable indispensable. Ainsi, nous souhaitons déléguer à l’Etablissement Public Foncier de La Réunion l’exercice du droit de préemption urbain sur des zones spécifiques, dans l’optique de rationaliser notre politique en la matière.



Lors de notre débat sur la validation des orientations budgétaires de l’année 2009, nous avions indiqué que nous souhaitions offrir aux Saint-Paulois un réseau de voiries à la hauteur de leurs attentes. Pour répondre à cette volonté, nous sommes amenés à nous prononcer sur le lancement d’un marché relatif à l’élaboration d’un Plan de Mise en Accessibilité (PMA) de la voirie, des espaces publics et du cadre bâti communal. Cette démarche nous permettra non seulement de mettre notre Commune en conformité avec les exigences réglementaires, mais également d’établir un diagnostic fiable des actions que nous devrons mener sur notre mobilier urbain, nos trottoirs et cheminements piétons, les places de stationnement ou encore l’accès aux différents bâtiments.



Pour conclure, et avant de voir en détail les différentes affaires de ce Conseil, j’attire votre attention sur le projet de délibération relatif à la récupération par anticipation du Fonds de Compensation de la TVA. Face à la crise que nous subissons, l’Etat propose de verser en 2009 les compensations de TVA des années 2007 et 2008, sous réserve cependant que la Ville s’engage à réaliser des dépenses réelles d’investissement supérieures à la moyenne des dépenses engagées entre 2004 et 2007. Compte tenu de nos retards et de nos besoins en termes d’investissement, et malgré nos difficultés financières, il nous apparaît souhaitable de nous engager à réaliser ce montant moyen d’investissement. Même si à l’évidence cet effort ne suffira pas à répondre à toutes les demandes, il importe que la Ville mette en œuvre tout ce qui est en son pouvoir pour atténuer les effets de la crise sur les citoyens.


Je vous remercie de votre attention. "

 

Commenter cet article