Préambule du CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MARS 2009

Publié le par Huguette Bello

Exposé introductif de Huguette Bello. 


" Mesdames, Messieurs et Chers Collègues, je vous souhaite la bienvenue à ce Conseil municipal.


Au cours de l’Assemblée du mois de janvier, nous avons été amenés à valider les orientations budgétaires de l’année 2009. Dans la continuité de ce processus, notre Conseil de ce jour est essentiellement marqué par le vote du  budget primitif. Ce budget revêt à n’en point douter une importance toute particulière à nos yeux.


En effet, il s’agit du premier budget que notre majorité devra valider pour un exercice budgétaire complet, et qui nous engagera pour une année entière.


Ce budget primitif se veut être le reflet du programme politique pour lequel les Saint-Paulois nous ont accordé leur confiance. Ses principales caractéristiques peuvent être déclinées autour de trois idées fortes :

-Un budget qui prépare l’avenir,

-Un budget de rigueur,

- Un budget de solidarité.



I -
En effet, notre budget 2009 est résolument tourné vers l’avenir malgré un contexte difficile. Jusqu’à présent, les dépenses d’investissement oscillaient entre 20 et 30 millions d’euros par an. Les réflexions que nous avons amorcées dans le cadre de notre Plan Pluri annuel d’Investissement (P.P.I.) qui vous sera soumis pour validation dans un futur proche, nous poussent à envisager la réalisation d’investissements à hauteur de 40 millions d’euros a minima tout en faisant appel à des emprunts évalués à 25 millions d’euros. La faiblesse relative des taux d’emprunts actuels conjuguée à notre niveau d’endettement nous pousse à privilégier ce mode de financement de nos investissements.


Ce dynamisme nécessaire en matière d’investissement doit nous permettre de faire face et de combler, autant que faire se peut,  les retards que nous accusons en termes d’infrastructures et d’équipements sur la Commune, et  de  répondre ainsi  aux attentes fortes de nos administrés.



II -
Il nous faudra cependant trouver les moyens de réaliser ces objectifs ambitieux tout en faisant face à l’augmentation importante de nos dépenses liées aux indemnités de chômage dues aux agents au terme de leur contrat aidé. Nous savons tous que seule une gestion rigoureuse de nos dépenses nous permettra de les atteindre. En ce sens, toutes les dépenses non indispensables ont été  supprimées en fonctionnement. Sur cette base et grâce à l’excédent que nous avons pu dégager  en 2008 au prix d’efforts importants, que nous pouvons proposer un budget 2009 en équilibre.


Parallèlement, il nous faut également entendre et   tenir compte de la situation difficile dans laquelle se trouvent nos administrés dont le pouvoir d’achat est  en berne
.  Pour illustrer mes propos et d’après les informations en notre possession, il semblerait que les recettes d’octroi de mer pour les deux premiers mois de l’année 2009 soient de 15 % inférieures  à celles constatées pour la même période en 2008.


C’est pour cette raison que nous avons pris le parti, pour la deuxième année consécutive, de ne pas   augmenter les impôts locaux. Cependant, ce positionnement  aura inévitablement pour corollaire une gestion drastique des deniers publics.



III -
Dans le contexte de crise que nous connaissons et dont il apparaît difficile de prévoir l’issue, notre action en faveur des plus démunis doit être regardée avec plus d’acuité. De ce fait, nous souhaitons qu’à travers notre CCAS, la Ville vienne en aide à ses citoyens qui en ont le plus besoin et que nous fassions preuve de solidarité envers les plus démunis.



Au cours de cette séance de notre Conseil, nous serons amenés également  à valider un certain nombre de Comptes Rendus Annuels au Concédant (C.R.A.C.), qui retracent les actions menées par nos aménageurs sur le territoire communal. Rappelons qu’en matière d’aménagement du territoire, notre ambition est d’accentuer et de renforcer nos moyens en vue de répondre à la demande importante de logements à laquelle nous devons faire face.



Par ailleurs, notre Municipalité a également souhaité poursuivre, voire renforcer son soutien au tissu associatif, maillon essentiel et incontournable assurant le lien social ou des actions de proximité. En ce sens, notre Assemblée aura à valider un certain nombre de subventions en leur faveur.



Enfin, se sont tenues la semaine dernière les journées de présentation du Projet de Renouvellement Urbain (P.R.U.) qui ont rencontré un franc succès auprès de la population. Si nous souhaitons engager un programme ambitieux de développement de notre centre-ville historique, notre zone balnéaire ne doit pas non plus être oubliée.



En partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie, une étude sera engagée visant à redynamiser et de redonner toute son attractivité au centre-ville de Saint-Gilles. Dans cette optique, la Ville va consentir des efforts en renforçant les équipements multiservices permettant une activité commerciale légère, et en réalisant de nouveaux sanitaires publics sur le territoire de la zone balnéaire. Leur mise en place constitue le point de départ d’un plan visant à redonner à Saint-Gilles un aspect attrayant, tant pour les Saint-Paulois que pour les touristes.



Encore une fois, je tiens à rappeler que ce budget 2009  reste fidèle à nos engagements et aux lignes directrices fixées dans nos orientations budgétaires, malgré un contexte difficile.


La mise en œuvre de ce  budget, marqué par des investissements et notre volonté de construire le Saint-Paul de demain, nécessitera la détermination et la participation  de tous. Je ne doute pas de votre implication, élus, administratifs, techniciens… afin d’offrir à nos habitants la Ville qu’ils méritent.


Je vous remercie de votre attention. "

 

Commenter cet article