ASSAINISSEMENT : priorité santé, priorité saint-pauloise !

Publié le par Huguette Bello

               

 

 

L’assainissement est le progrès médical le plus important depuis 1940 selon la Revue Médicale Britannique.

Un meilleur assainissement réduit le choléra, les parasites (vers), les diarrhées, la pneumonie et la malnutrition qui peuvent entraîner la mort de millions de personnes et un déséquilibre écologique qui lui-même aura des conséquences néfastes sur la santé.


De nos jours 2,6 milliards de personnes vivent sans assainissement de base et toutes les 20 secondes un enfant meurt des suites d’un assainissement médiocre.


« Ca n’arrivera pas à la Réunion ! » assurent certains.

Qui attendait le chickungunya, la leptospirose, la grippe A ? Et demain ?


C’est pourquoi il faut tout faire pour que notre île ne connaisse plus la situation dramatique que les anciens ont connue dans les années 40, 50 et même 60.


Il n’en demeure pas moins qu’un constat est fait aujourd’hui par le Schéma Départemental d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) de la Réunion :


-41% des masses d’eau superficielles (rivières, étangs, cours d’eau etc.) sont dans un état jugé mauvais et 37 % dans un état médiocre c'est-à-dire déjà pollué (pesticides, herbicides engrais, nitrates)


- 62 % des masses d’eaux souterraines (nappes phréatiques) sont quant à elle dans un état médiocre.



A Saint-Paul, les ressources en eau proviennent pour 47% des eaux souterraines et 53% des eaux superficielles.

En 2007 et 2008, 2 forages (Cambaie et Trou d’Eau) ont dû être abandonnés pour cause de pollution (atrazine) et salinisation (sel).


 

                                  QUE DIT LA LOI ?

 

 

-La Directive européenne Cadre sur l’Eau (DCE) fixe pour toute l’Europe des objectifs précis dont le principal est « d’atteindre le bon état des masses d’eau en 2015 ». Il y a obligation de résultat.


-La Loi sur l’Eau et les Milieux Aquatiques (L.E.M.A) vient renforcer la DCE.


-A Saint-Paul en plus de ces contraintes réglementaires européennes et nationales un Arrêté Préfectoral du 6 décembre 2007 a mis la municipalité en demeure de réhabiliter la station d’épuration (STEP) de Saint-Paul Ville (avec interdiction de nouveau raccordement) au plus tard le 31 décembre 2009  


-De même la ville est mise en demeure de réaliser le Centre de Dépollution des Eaux (CDE) de Cambaie avant le 1er décembre 2012.


-Parallèlement  la Commune de Saint-Paul, par la personne de la Maire en exercice Me Huguette BELLO , est mise en examenpour faits de pollution liés à la STEP de Saint-Paul Ville entre 2003 et 2005.

 

                  Le temps est donc compté !

 

Et il n’a pas été gaspillé par notre équipe municipale qui a mené à bien :

 

-Les travaux d’extension de la STEP de l’Ermitage sont bien avancés et feront passer la capacité de traitement de 18000 à 25000 équivalent-habitants (eq/Hab) et ce, cahier des charges oblige, avec une obligation de récupération de l’eau pour l’irrigation environnante et une garantie sans odeur.


-La réhabilitationde la STEP de Saint-Paul Ville est terminée et l’arrêté préfectoral autorisant de nouveaux raccordements vient de nous être accordé.


-De même pour Cambaie l’autorisation officielle pour la réalisation et la mise en service du CDE (60 000 eq/hab) avant 2012 nous est accordée.


 

                                     ET DEMAIN ?

 

Dans le futur, le périmètre d’assainissement concernera l’assainissement collectif sur les quartiers denses de la commune (prévention sanitaire et protection du milieu naturel contre les nitrates). Le raccordement complet sur la zone, nous le prévoyons pour 2030 et représentera plus de 33 OOO abonnés contre 13400 actuellement.



Par ailleurs nous avons choisi, au sein de la Créole, de valoriser les boues des STEPs (actuellement transférées en décharge pour enfouissement) par utilisation en engrais pour l’agriculture.

Pour cela nous allons mettre en place une expérimentation dont les essais se dérouleront au Centre de Formation Professionnel et de Promotion Agricole de Piton St Leu (CFPPA). Cette expérimentation entre dans le cadre d’un partenariat conclu entre la Créole et le lycée agricole Emile de Lagiroday de Saint-Paul. .

 

Il n’en demeure pas moins que 2 mois sont perdus du fait des nouvelles élections.

Il nous appartiendra de
reprendre notre travail sans délai.


Et surtout afin de gagner du temps pour tenir la date fatidique du 1erDécembre 2012 pour Saint-Paul.

 

Et de 2015 pour la Réunion.

 

Commenter cet article