Avec Alain Bénard, le dispositif d'auto amélioration de l'habitat a coulé

Publié le par Huguette Bello

70% des électeurs disent non à Alain Bénard. Ils ont raison !


Le dispositif d'auto amélioration de l'habitat, mis en place en novembre 2007 a cessé toute activité avec le licenciement, par celui-là même qui les avait embauchés, de 4 ouvriers contractuels en mars 2 008 !

Ce dispositif avait mobilisé pourtant une assistante sociale, chargée des enquêtes sociales, et une équipe technique, chargée des enquêtes administratives, sous la houlette d'un comité de pilotage du CCAS: ainsi près de 200 familles avaient été "enquêtées" et seuls 6 chantiers ont été menés à leur terme par Alain Bénard. 

Les 194 autres familles ont été oubliées...

Notre équipe a relancé ce dispositif le 31 juillet dernier à l'occasion de la signature d'une convention avec la FAP (fédération Abbé Pierre) et le Conseil Général.

Précisons que ce dispositif d'auto-amélioration de l'habitat permet de réaliser chez les familles modestes, non éligibles par un opérateur public (SICA/PACT...) des travaux d'un montant infèrieur à 2 900 euros, le CCAS participant à hauteur de 1 500 euros, la FAP et le Conseil Général à hauteur de 700 euros chacun.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article