Avec Alain Bénard, la démagogie de la gratuité

Publié le par Huguette Bello

 

70% des électeurs disent non à Alain Bénard. Ils ont raison !
Il faudrait que la Ville finance un supplément de 1 million 467 mille  euros/an, ce qui se traduirait par une augmentation  de 5% de chacune des trois taxes, à savoir Taxe d’Habitation, Foncière Bâtie, Foncière Non Bâtie.

 

-          La Taxe d’Habitation augmenterait de 19,48 à 20,45 %

-          La Taxe Foncière Bâtie augmenterait de 24,90 à 26,15 %

-          La Taxe Foncière Non Bâtie passerait de 26,70 à 28,04 %

La conséquence  serait une nette augmentation des impôts locaux

 

Par temps de crise économique générant une baisse du pouvoir d’achat des Saint-Paulois, une baisse des recettes pour les communes qui ont les plus grandes difficultés à boucler leur budget compte tenu de la rareté des recettes, il est démagogique et dangereux de prétendre que le service de restauration scolaire doit être gratuit car alors c’est le contribuable saint-paulois  qui devra financer la gratuité du  service .

 
Il est plus responsable et plus juste de solliciter le contribuable mais également l’usager tout en tenant compte pour l’usager de ses capacités financières par le biais du quotient familial.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article