Avec Alain Bénard, rendez-vous raté

Publié le par Huguette Bello

 Dimanche, Saint-Paul i sava lèv la tête 

En 1986, la mise en place de nouvelles modalités de financement du logement social dans les DOM a entraîné une forte croissance de la livraison de logements locatifs sociaux.

 

Le rythme annuel réunionnais de livraison s’est élevé jusqu’à 2 500 logements entre 1995 et 1999. Puis, entre 2000 et 2004, 1 500 logements par an ont été livrés à la Réunion.


Alain Bénard n’a pas su tirer parti de ces « temps forts » du logement social.
Il a raté le rendez-vous avec le logement social à l'époque où pourtant les aides abondaient. Les autres Maires ont su répondre présents.

Saint-Paul doit donc aujourd'hui rattraper un fort retard (Objectifs SRU de 20 % non

atteint) dans un contexte général dégradé.

 

Les opérateurs sont généralement des aménageurs et des

bailleurs sociaux, ils peuvent être répartis en deux catégories :

_ Les structures intervenant sans distinction sur toute l’île : SIDR et

SHLMR. Ce sont les plus anciennes.

_ Les SEM ayant un territoire d’action de référence même si elles peuvent intervenir à l’extérieur : SODIAC, SEMAC, SEDRE,

SEMADER, SODEGIS.


Alain Bénard a été président de la SEDRE et il n'a pas su intervenir pour booster le logement sur la commune de Saint-Paul.


 

Commenter cet article